placeholder

OUTDOOR MINDS

Armelle Solelhac

Les plus récents

S5E03 - Mathieu Dechavanne, directeur de la Compagnie du Mont-Blanc - De fraiseur à directeur du domaine skiable le plus mythique du monde ! cover placeholder
S5E03 - Mathieu Dechavanne, directeur de la Compagnie du Mont-Blanc - De fraiseur à directeur du domaine skiable le plus mythique du monde !
41 min • 17/04/2024

Détails

"J’étais dans l’usine au Mexique et j'ai reçu un coup de fil d'un cabinet de recrutement missionné par Chamonix, à la recherche d'un directeur général pour la Compagnie du Mont-Blanc."

Dans ce troisième épisode d’Outdoor Minds, nous avons eu le plaisir de recevoir Mathieu Dechavanne, directeur de la Compagnie du Mont-Blanc.

"J’ai passé 8 mois dans une usine du sud-ouest de l'Angleterre à fabriquer des pièces mécaniques."

De fraiseur à directeur du domaine skiable le plus mythique du monde, Mathieu revient sur son parcours et les moments clés qui l’ont ponctué. Il revient également sur son enfance et les signes précurseurs de la tournure que va prendre ensuite sa carrière professionnelle.

« Je tire de la satisfaction des accomplissements collectifs, c’est ce qui me donne le sentiment d'avoir accompli quelque chose."

Mathieu nous raconte :

  • ce qui l’a le plus marqué à son arrivée à la Compagnie du Mont-Blanc ;
  • ses erreurs et ce qu’il en a retenu ;
  • d’où il puise sa motivation ;
  • ses anecdotes particulièrement détonantes !

"Demander de l'aide, qu'elle soit sociale ou professionnelle, pour moi, c'est un signe de force plutôt que de faiblesse. Je pense que l'homme invincible n'existe pas, on s’appuie sur les autres pour rebondir, c’est la force du groupe."

Mathieu évoque le projet de société à mission de la Compagnie du Mont-Blanc et le processus qu’ils ont utilisé. Il nous partage sa vision sur le futur de l'industrie du sport outdoor et du tourisme, en particulier en montagne.

"En moyenne montagne, nous n’avons pas trouvé le modèle économique pour les 20 prochaines années, nous sommes dans une phase d’adaptation et de réflexion, il faut laisser du temps au temps."

Un échange très inspirant avec une personnalité plus qu’audacieuse ! 

Lire la suite

S5E02 - Yannick Menneron, co-fondateur de BikeSolutions - "Mon premier vrai métier, c'est celui d'entrepreneur." cover placeholder
S5E02 - Yannick Menneron, co-fondateur de BikeSolutions - "Mon premier vrai métier, c'est celui d'entrepreneur."
42 min • 10/04/2024

Détails

"À l'époque, je pensais qu'il fallait avoir fait une école de commerce ou des études en comptabilité pour créer sa boîte."

La seconde personnalité audacieuse que nous accueillons dans ce nouvel épisode d’Outdoor Minds est Yannick Menneron, co-fondateur de BikeSolutions.

À notre micro, Yannick nous raconte :

  • son enfance ;
  • ses débuts en tant qu’entrepreneur ;
  • ce qui l’a le plus marqué depuis le lancement de sa boîte ;
  • ses anecdotes ;
  • ses erreurs et accomplissements.

"Mon premier vrai métier, c'est celui d'entrepreneur."

Bonus pour l’anecdote de son pire rendez-vous commercial.

"Aujourd'hui, les trois quarts de notre chiffre d'affaires correspondent à la création de pumptrack, quand on a commencé le projet, moi, je ne savais même pas ce que c'était en fait."

Yannick nous parle du meilleur conseil qu’on lui ait donné, de sa conciliation entre parentalité et entrepreneuriat ainsi que de ce qui le fait tenir lorsque c’est difficile.

"En tant que personne, j'ai pas mal évolué au contact de mes collègues, au contact des clients aussi. J'ai mis beaucoup d'eau dans mon vin, dans le bon sens du terme."

Yannick conclut avec les évolutions qui l’ont le plus marqué dans notre industrie et sa vision pour les 10 prochaines années.

"On a un plan très ambitieux qui est de rendre l'activité de l'entreprise compatible avec les limites planétaires d'ici à 2030, ce qui est un objectif extrêmement lourd. Aujourd'hui, on ne sait pas comment on va faire. On a posé l'objectif, on est en train de se former pour essayer d'y arriver et on se donne six ans pour y parvenir."

Un plan très audacieux à l’image du personnage ! 

Lire la suite

S5E01 - Aymeric de Rorthays - Au Vieux Campeur - "Le Vieux Campeur ne change pas, il s’adapte." cover placeholder
S5E01 - Aymeric de Rorthays - Au Vieux Campeur - "Le Vieux Campeur ne change pas, il s’adapte."
30 min • 03/04/2024

Détails

"Tous les jours, les meilleurs conseils sont ceux que nous donnent nos clients."

Nous avons eu l’honneur de recevoir Aymeric de Rorthays, Directeur Général, avec son frère Ludovic, de AU VIEUX CAMPEUR pour inaugurer cette 5ème saison d’Outdoor Minds consacrée à l’audace.

Dans cet épisode, Aymeric nous raconte l’histoire familiale autour du Vieux Campeur, ses débuts avec son grand-père et ses dates clés.

"À 7 ou 8 ans, j'étais derrière la caisse. À l'époque, c'était vraiment se balader, on était chez nous, le magasin, c'était juste un prolongement de la maison."

Aymeric revient sur :

  • la reprise du Vieux Campeur avec son frère ;
  • ses anecdotes clients ;
  • ses erreurs ;
  • le meilleur conseil qu’on lui ait donné.

"Quand vous réussissez, vous sentez chez certains beaucoup d'admiration et chez d’autres au contraire beaucoup de "à le salaud, il s'en est bien tiré"."

Avec son recul et son expérience, Aymeric nous confie les changements qui l’ont le plus marqué dans l’industrie de l’#outdoor et sa vision sur les 10 prochaines années.

"Dans une industrie comme la nôtre, où nous sommes hyper météo-dépendants, le principe même d'un business plan ne tient absolument pas la route. Il faut vraiment garder beaucoup de liberté, beaucoup d'improvisation et si vous voulez tout formater, prendre des décisions longtemps à l'avance, forcément, vous allez vous planter."

Un épisode hyper inspirant, que l’on pourrait nommer le "Go with the flow" avec Aymeric de Rorthays.

Lire la suite

S4HS3 - Armelle Solelhac - PDG de SWiTCH - "J’ai toujours été une cancre à l’école !" cover placeholder
S4HS3 - Armelle Solelhac - PDG de SWiTCH - "J’ai toujours été une cancre à l’école !"
1 h 6 min • 30/03/2024

Détails

L'arroseur arrosé !

Dimanche dernier, je surprenais Ariane Favier, co-fondatrice du podcast Outdoor Minds, en lui posant toutes mes questions. Ariane a donc pris sa revanche, pour ce 3ème épisode hors-série, car… je suis l’invitée.

"À 9 ans, dans la cour de récré, quand on m’avait demandé ce que je voulais faire plus tard, j’avais répondu PDGETTE."

Dans ce dernier épisode de la 4ème saison d’Outdoor Minds, je me confie sur mon enfance et les signaux faibles qui l’ont marquée.

"J’ai toujours été une cancre à l’école !"

Je reviens sur :

  • mes 2 tours du monde et les anecdotes qui vont avec ;
  • la création de SWiTCH et les débuts ;
  • les grandes étapes que j’ai traversées depuis sa création, mes gros coups de chauds et mon burn-out en 2016.

"J’avais une idée très vague de ce que je voulais faire, je n'avais pas de business plan, je n'avais pas d'offres concrètes, je savais juste que je voulais aider les stations de montagne."

Je raconte :

  • mon anecdote avec le GOAT : Kelly Slater ;
  • pourquoi je me suis lancée dans l’investissement ;
  • et mon passage en tant que trader.

"Je suis passée de 10 000 euros à 640 000 euros en 5 mois, j’ai tout perdu en 15 minutes le 11 septembre 2001 puisque j’avais des positions majoritairement sur Air France."

Pour finir l’épisode, je reviens sur mes pires erreurs, ce qui me fait tenir quand c’est difficile, le meilleur conseil qu’on m'ait donné et je conclus l’épisode en évoquant le futur du tourisme sur les 10 prochaines années.

"Nous allons avoir des phénomènes de contraction très importants et des phénomènes de polarisation très importants."

Un épisode en toute transparence. 

Lire la suite

S4HS2 - Ariane Favier (Holo Way) - Plongée au cœur du capital immatériel  cover placeholder
S4HS2 - Ariane Favier (Holo Way) - Plongée au cœur du capital immatériel
50 min • 24/03/2024

Détails

"Je n'ai vu pratiquement personne pendant 3 ans, j'ai vécu comme les moines dans leurs montagnes, sauf que pour moi, c'était dans un appartement."

Depuis 2021 et durant 4 saisons d’Outdoor Minds, nous avons reçu 65 personnalités. Mais nous n'avons jamais levé le voile sur les personnes en coulisse de ce podcast.

Alors, sans qu’Ariane Favier ne le sache, pour cet épisode spécial, les projecteurs se sont retournés et j’ai eu le plaisir de poser toutes mes questions à Ariane, à sa plus grande surprise !

Alerte mine d’Or, dans cet épisode hors-série, plongée au cœur du capital immatériel.

Savez-vous réellement ce qu’est le capital immatériel et le RÉEL impact que ce capital a sur votre entreprise lorsqu'il est bien ou moins bien géré ?

"Sur tous ces éléments de RSE, CSRD, de machin. Il y a un jargon. On a l'impression qu’il faut que ce soit compliqué pour que ça ne soit pas compréhensible. Moi, je suis désolée, mais j'ai toujours trouvé que pour que les choses fonctionnent, il faut qu'elles soient accessibles et compréhensibles."

Fondatrice d’Holo Way, Ariane nous raconte son parcours : "J’ai erré pendant très, très longtemps avant de trouver ma voie."

Ariane nous dévoile :

  • sa plus grosse erreur et ce qu’elle en retient ;
  • son anecdote sur ses débuts ;
  • ce qui lui permet de tenir lorsque c'est difficile ;
  • ses plus grandes satisfactions & accomplissements ;
  • le meilleur conseil qu’on lui ait donné.

"Pour moi, le plus gros challenge restera la confiance en soi."

Ariane revient sur l’aventure d’Outdoor Minds, elle nous raconte l’anecdote autour de sa naissance (encore mille mercis pour m’avoir botté les fesses) et ce qui la motive le plus dans ce podcast.

Ariane nous donne également sa vision sur le futur d'Outdoor Minds. Et toi, dis-nous en commentaire, quels sujets aimerais-tu que l’on aborde ?

Bonus : lors de l’épisode, Ariane Favier fait aussi un appel à nos auditeurs, si vous avez des suggestions concernant une nouvelle idée sémantique du capital immatériel, n’hésitez pas...

Lire la suite

S4E23 - Pierre-Edouard Stérin (Otium Capital) “À force d'essayer de monter des boîtes, il y en a une qui a finie par marcher !" cover placeholder
S4E23 - Pierre-Edouard Stérin (Otium Capital) “À force d'essayer de monter des boîtes, il y en a une qui a finie par marcher !"
35 min • 17/03/2024

Détails

Cette semaine sur Outdoor Minds nous vous proposons une véritable masterclass. Armelle et Ariane ont accueilli Pierre-Edouard Stérin, fondateur d'Otium Capital et du Fond du Bien Commun. Pierre-Edouard a un parcours hors du commun, une réussite en affaire qu'il met au service du sens et de la redistribution.

Voici les idées clés qu'il nous a partagé :


 🚀 De 5 000 € à 1,5 Milliard d'€
La trajectoire du patrimoine financier de Pierre-Edouard démontre qu'il est possible de partir de presque rien pour atteindre des sommets. L'histoire de Smartbox, qui a débuté avec un investissement de 5 000 € pour atteindre un chiffre d'affaires de 500 millions d'€, est une source d'inspiration pour tous.

🌟 Transformation des échecs en Opportunités
La persévérance de Pierre-Edouard Stérin face à l'échec scolaire et professionnel est exceptionnelle. Malgré un parcours académique difficile et des débuts chaotiques dans le monde de l'entrepreneuriat, il a su utiliser ces expériences pour construire sa résilience et finalement créer Smartbox.

💡 L'Importance de la forme
Pour réussir une levée de fonds, il est crucial de soigner la présentation et la rédaction du dossier. Pierre-Edouard Stérin insiste sur l'importance de bien cibler les investisseurs et de peaufiner les premières lignes d'accroche pour capter l'attention. Vous êtes jaugé en moins de 30 secondes…

👥 Recrutement et équipe
Pierre-Edouard met en lumière l'importance capitale de l'équipe dans la réussite d'une entreprise. Il souligne que ses plus grandes erreurs étaient souvent liées à des choix RH. Comme on dit souvent : quand il y a un doute, il n’y a plus de doute !

🌐 Copier pour réussir et aller plus vite
Inspiré par le livre "Unlimited Power" d'Anthony Robbins, Pierre-Edouard croit en la capacité de reproduire le succès en s'inspirant des meilleures pratiques. Il suggère de dupliquer des concepts qui ont fait leurs preuves pour augmenter les chances de réussite.

🔍 Sélection rigoureuse des investissements
Le processus d'investissement d'Otium Capital est rigoureux et rapide, allant de 6 à 18 semaines. Ils accordent une attention particulière à l'équipe, au produit et au marché avant de prendre une décision d'investissement.

🎯 Conseil final
Pour lui, la clarté des objectifs est essentielle. Que ce soit dans la création d'un family office ou dans toute autre entreprise, il faut savoir précisément ce que l'on cherche à atteindre et être prêt à investir le temps nécessaire pour y parvenir.

Lire la suite

S4E22 - Michael Holzmann (Wethenew) - "Quand tu fais quelque chose, fais-le à fond" cover placeholder
S4E22 - Michael Holzmann (Wethenew) - "Quand tu fais quelque chose, fais-le à fond"
40 min • 10/03/2024

Détails

Dans l'épisode d'Outdoor Minds d'aujourd'hui, nous avons le plaisir d'accueillir Michael Holzmann, co-CEO de Wethenew !

Il nous dévoile avec passion son parcours et les coulisses de la success-story de la plateforme leader en France pour les sneakers exclusives.

Avec son ami et associé, David Benhaïm, ils ont su rester en tête de ce marché dynamique et comprendre les codes et les tendances de la culture urbaine.

Michael partage des conseils précieux sur le recrutement, l'importance de la préparation avant une levée de fonds, et la nécessité de s'adapter aux évolutions du marché.

Son mantra : "Quand vous faites quelque chose, faites-le à fond."

  • Comment vendre des sneakers à la moitié des joueurs de la Ligue 1 de football ?
  • Comment organiser en parallèle son mariage et une levée de fonds ?
  • Comment gérer les relations professionnelles avec son meilleur ami et associé ?
  • Comment créer la rareté pour augmenter la désirabilité ?
  • Quelle est la différence entre le recrutement et la vente ?

Vous découvrirez les réponses à toutes ces questions dans ce bel échange rempli d’anecdotes !

Lire la suite

S4E21 - Arthur Bernard (Athletico Ventures) - "Il faut justifier pourquoi on est le bon investisseur" cover placeholder
S4E21 - Arthur Bernard (Athletico Ventures) - "Il faut justifier pourquoi on est le bon investisseur"
34 min • 03/03/2024

Détails

Aujourd'hui, Armelle accueille Arthur Bernard, fondateur d'Athlético Ventures, un fond d'investissement regroupant uniquement des sportifs de très haut niveau !

Arthur partage avec nous son cheminement professionnel, des débuts dans le capital risque, jusqu'à la création d'Atletico. Son expérience chez Lagardère Sports et sa vision stratégique offrent un éclairage sur les défis et les opportunités de l'industrie.

  • Comment les entreprises du tourisme et des sports outdoor se financent-elles ? 
  • Quelles sont les difficultés rencontrées et les meilleures pratiques pour lever des fonds ?
  • D'où vient la montée en puissance des athlètes en tant qu'investisseurs ? 

Quelques-unes de ses réponses :

La gestion d'un fonds d'investissement repose sur cinq piliers essentiels : la levée de fonds, le sourcing des projets, l'analyse détaillée, la négociation des allocations et l'accompagnement des entreprises dans leur développement. Chaque dimension requiert une approche stratégique pour se démarquer et générer des performances sur le long terme.

Pour les investisseurs, et notamment les athlètes, il est crucial de trouver des points de convergence entre leur personnalité, leurs valeurs, leur parcours et leur réseau avec la proposition de valeur de l'entreprise dans laquelle ils envisagent d'investir. Cette cohérence facilite la prise de décision et augmente les chances de succès de l'investissement.

Avant de lever des fonds, il est important de bien réfléchir à la catégorie d'investisseurs que l'on souhaite attirer. Choisir la bonne catégorie affectera la trajectoire de l'entreprise. Il est essentiel de cibler les investisseurs qui correspondent au secteur et à la maturité de l'entreprise pour un partenariat fructueux.

Les due diligence ne sont pas à sens unique. Tout comme les investisseurs évaluent les entreprises, les entrepreneurs doivent faire leur propre due diligence sur les investisseurs potentiels. Cela permet de s'assurer d'un alignement des intérêts et d'une collaboration bénéfique pour les deux parties.

L'erreur la plus commune peut être de ne pas se lancer assez tôt dans l'entrepreneuriat. Cependant, une fois engagé dans le domaine du capital-risque, la patience est primordiale. La création de valeur se fait sur le moyen à long terme, et il est important de ne pas précipiter les investissements.

Lire la suite

S4E20 - Romain Vacher (Entrepreneur & Investisseur) : "Un jour, j'ai rencontré un connard dans le miroir." cover placeholder
S4E20 - Romain Vacher (Entrepreneur & Investisseur) : "Un jour, j'ai rencontré un connard dans le miroir."
53 min • 25/02/2024

Détails

Romain Vacher nous raconte son wake-up call ! Il n'est pas un entrepreneur ordinaire. 

Avec un parcours jalonné de succès, il partage avec nous son expérience, depuis ses débuts en tant qu'ingénieur jusqu'à sa position d'investisseur à impact. Ce qui le distingue ? Sa capacité à anticiper les changements sociétaux et à les convertir en opportunités tangibles pour les entreprises.

"J’ai d'abord eu une première prise de conscience, qui est que les organisations, lorsqu'elles sont montées à l'envers, créent des comportements déviants."

Romain dévoile les coulisses de son aventure entrepreneuriale, marquée par une prise de conscience profonde sur l'importance de l'équilibre entre croissance et sens. Il nous raconte comment il a su naviguer entre les défis du consulting et la création d'une entreprise qui, sous sa gouvernance, a connu une croissance fulgurante tout en restant fidèle à des valeurs d'authenticité et de responsabilité sociétale.

"La pyramide, ça crée des momies. Dans les CoDir, moi, ce que j'observais, c'est que chacun venait avec sa petite problématique, son petit sujet, pas du tout relié aux autres et pas du tout connecté à la boîte."

Le nerf de la guerre dans toute entreprise reste le financement. Romain partage avec transparence les techniques et les meilleures pratiques pour lever des fonds, une compétence cruciale pour les entrepreneurs aspirant à transformer leur passion en un business pérenne. Il aborde également les freins et les difficultés que rencontrent les organisations dans leur quête de capital.

Romain évoque le point de départ de sa remise en question et la première pierre qu'il a posée avec son Power Point ; « Je rêve d'une entreprise où ...». 

Si l'argent est essentiel, les valeurs et la culture d'entreprise le sont tout autant. Romain insiste sur l'importance de construire une entreprise où les principes de liberté, de prise de risque et de travail d'équipe sont plus que de simples mots sur du papier. Il nous explique comment ces valeurs ont été le fondement de sa réussite et comment elles ont permis à son entreprise de naviguer avec agilité même durant les périodes tumultueuses, telles que la crise du Covid-19.

Les réflexions de Romain sur la co-construction et l'intelligence collective sont particulièrement pertinentes pour les entreprises qui cherchent à innover et à s'adapter dans un monde en constante évolution. Son approche du partage du pouvoir, du savoir et de l'avoir est une leçon d'humilité et de leadership pour tous.

Devenu lui-même business angel, Romain Vacher offre une perspective unique sur ce rôle souvent mal compris. Il souligne l'importance pour les entrepreneurs de chercher des investisseurs qui apportent bien plus que des fonds : du temps, de l'expertise et un réel engagement. Les conseils qu'il prodigue sont basés sur sa propre expérience, tant en tant qu'entrepreneur qu'investisseur.

Un épisode d'une grande sincérité, sans bull shit, avec une grande richesse humaine, à écouter sans modération !


Pour aller plus loin, vous pouvez aussi écouter le podcast, animé par Romain et Lucie, sa femme : Tipping Point.

Lire la suite

S4E19 - Christophe Cordonnier (Lagoped) - Un parcours atypique dans le textile outdoor ! cover placeholder
S4E19 - Christophe Cordonnier (Lagoped) - Un parcours atypique dans le textile outdoor !
37 min • 18/02/2024

Détails

Dans cet épisode, Christophe Cordonnier nous raconte son parcours, depuis ses études en droit et économie jusqu'à la création de Lagoped, en passant par son expérience dans le secteur des matières premières. Sa passion pour la montagne et une rencontre fortuite l'ont conduit à lancer une marque de vêtements outdoor qui se veut en phase avec les valeurs environnementales et sociales tant recherchées par les consommateurs.

"Dans les premières années, c'est valable pour toutes les startups, mais surtout pour les startups qui consomment du cash, comme les sociétés textiles, on peut disparaître en 24 heures."

Christophe partage avec nous les défis auxquels il a dû faire face, notamment son manque de connaissances initiales dans le domaine du textile et les difficultés liées au sourcing et à la fabrication en Union Européenne. Il souligne l'importance des rencontres et du réseau dans le succès de son entreprise, mais aussi les erreurs humaines qui peuvent survenir en cours de route.

"Il faut toujours se poser la question, si on vient à faire quelque chose de nouveau, pourquoi les autres ne l'ont pas fait ? Il y a forcément une raison."

Le financement est un aspect crucial pour toute entreprise souhaitant se développer. Christophe nous explique pourquoi Lagoped a opté pour une levée de fonds et les étapes qu'ils ont dû franchir pour y parvenir. Il insiste sur la nécessité d'une préparation minutieuse et d'une présentation sincère du projet aux investisseurs potentiels.

"Une levée de fonds doit se faire avec beaucoup de sincérité. Il faut raconter une belle histoire, mais il faut que ce soit une vraie histoire."

Notre invité nous livre des conseils précieux pour les entrepreneurs envisageant une levée de fonds, notamment l'importance de ne pas compter sur un "sauveur" externe et de s'impliquer personnellement dans chaque étape du processus.

"Notre rapport à la nature nous a menés à une situation un peu compliquée. C’est ce rapport-là qu'il faut changer. C'est pour ça que le changement est complexe, parce qu'il faut changer sa manière de penser et ses idées."

Christophe partage son analyse sur l'évolution lente de l'industrie du textile outdoor en matière de responsabilité environnementale et sociale. Il exprime son espoir de voir une prise en compte plus sincère de ces aspects dans les années à venir et l'importance du rôle des citoyens dans ce changement.


Lectures recommandées :

Baptiste Morisot et Jared Diamond

Lire la suite

,